Rechercher

Premier trimestre, échec scolaire: un nouveau départ.

Mis à jour : janv. 6


Le premier trimestre est une étape primordiale de l'année scolaire. Cette phase inaugurale définie généralement la suite des choses. De plus, réussir celui-ci indique que l'on part sur de bonnes bases pour l'année scolaire en cours. Mais il arrive très souvent que l'apprenant y rencontre un échec. Que faire en cas de départ faussé? Faut-il se résoudre à un échec global et définitif? Non.

Il existe en effet des méthodes de recadrage pouvant réinsérer l'apprenant dans les rangs de la réussite.


Révision de son organisation


L'organisation est une chose très importante et c'est elle qui conditionnera la suite de l'année scolaire. Il sera pour cela nécessaire d'adopter de bonnes méthodes de travail:

*S'avancer dans son travail (quand on fini plus tôt par exemple).

*Utiliser les heures de permanences afin d'avoir moins de travail le soir.

*Relire les cours de la journée chaque soir afin de fixer ce qui a été dit.

*Apprendre son cours avant de faire les exercices. Cette méthode permet de mettre en pratique le cours en faisant les exercices et donc de mieux le comprendre. C'est le but principal des exercices que donnent les professeurs.

*Il est très important de ne pas se laisser déborder par les chapitres. Si c'est le cas, les vacances de la Toussaint sont un bon moyen de "se remettre en scelle". En effet, elles peuvent permettre de se mettre à jour et de commencer le deuxième trimestre sur des bases plus solides.


Changer sa méthode d'apprentissage


La méthode d'apprentissage adoptée par l'apprenant est d'une importance capitale et peut être modifiée en fonction du profil psychologique de l'apprenant et de ses prédispositions naturelles.

  • Fournir un travail plus régulier

Pour une meilleure rétention et retranscription, l'élève devrait relire régulièrement son cours et non pas le faire une seule et unique fois à la veille d'un contrôle. Il est nécessaire de s'appliquer à cela pour développer des connaissances solides qui lui permettront d'affronter aisément les contrôles.

  • Suivre attentivement le cours

Ce point est extrêmement primordial car être attentif en cours permet de passer moins de temps à apprendre ses leçons le soir. De plus, pour les élèves qui ont une mémoire auditive, cela permet de mieux fixer les connaissances et à nouveau, de gagner du temps.

  • Travailler en groupe

Cela peut être une bonne méthode d'apprentissage. En effet, les explications d'une autre élève sur le cours peuvent éclairer. D'autre part, expliquer à d'autres élèves permet de fixer ses connaissances.

  • Recourir à un accompagnement

Avoir recours à un soutien scolaire -par le biais d'une aide individuelle et venant en appui à celle dispensée à l'école- est également une méthode d'apprentissage efficace. Ici l'apprenant est cerné (par un pédagogue) et encadré par un enseignant, ceci dans le but de faire émerger le meilleur de ses capacités intellectuelles. Aussi dans le même sillage, Legrandprof , comme tout accompagnateur d'excellente qualité, se propose d'apporter un soutien efficace aux apprenants de sorte à leur redonner confiance en eux-mêmes et les requinquer pour de nouveaux défis.


Gestion du temps


La réussite de l'apprenant passe également par le respect d'un emploi de temps bien structuré. Les points suivants seront essentiels à sa réalisation:


* Les priorités doivent être définies.

* Faire un planning journalier en commençant par les priorités: Le planning permet de donner une juste place à chaque activité, créer des automatismes, ordonner la vie et libérer la tête de l'apprenant.

*Penser aux rythmes biologiques et surtout au sommeil.

*Découpage du travail personnel en tranches: entrecouper les matières et le style d'exercice car les capacités de concentration d'un être humain sont limitées, la mémorisation repose sur la répétition et la compréhension est plus aisée si l'on fractionne les difficultés.

*Faire la bonne activité au bon moment: apprendre une leçon, réaliser des exercices d'application…

*Dans le supérieur, allonger le temps de travail de réflexion.

*Apprendre à se connaitre et trouver le rythme qu'il faut: cas d'un apprenant trop dispersé et qui ne travaille pas assez, toujours en retard pour rendre un travail, toujours crevé et stressé.



En définitive, comme vous l'aurez compris, un mauvais départ peut être corrigé de sorte à terminer son année scolaire avec succès, pourvu que l'on comprenne que la réussite n'est pas uniquement lié au temps que l'on passe sur ses cours et devoirs mais plutôt à l'efficacité de la (des) méthode(s) que l'on choisit d'appliquer.


97 vues0 commentaire